Location Saisonniére

Si vous rechercher une location de vacance dans le sud

voici le lien:locationstudio66.wordpress.com

vous y trouverez

photos .prix.sites…etc…..

regarder cette video

 

Sirénes et Dauphins

Une légende nous enseigne que les dauphins seraient des sirènes qui se sont cachées trop longtemps au fond de l’eau pour pleurer.

 

Ces sirènes auraient échangé le ciel et la terre pour la mer afin y d’enfouir tout au fond de l’océan leurs peines et leurs chagrins.

 

Si l’eau y est salée c’est qu’elles y ont beaucoup pleuré et les perles seraient aussi leurs larmes enfermées dans un écrin.

 

Petit dauphin ne cherche plus les êtres qui te sont chers au fond de l’océan même si en écoutant le silence des grands fonds et en regardant la lumière chatoyante qui se reflète dans l’eau tu peux les voir et les entendre.

 

Petit dauphin ne cherche pas non plus à bondir hors de l’eau pour toucher le ciel et les y retrouver car les êtres chers sont toujours dans nos cœurs et là personne ne peut venir nous les enlever.  

                                                                                                                     

 

 

 

Le chant des Sirénes et Dauphins

Tout là-bas au fond de l’océan, on entend le chant des sirènes,
Les dauphins jouent à saute-moutons sur l’écume des vagues,


Disparaissant sous la roche émergeant brusquement des flots.
L’immense gouffre marin s’étend à perte de vue, les algues
Et la fleur de sel ont un parfum étrangement iodé, qui bientôt se                      mêle aux vents, envoyant vers la terre un souffle amène.

Une île a surgit dont ne sait où, sortant des eaux, un volcan
Peut-être? Un mirage en cette immensité désertique, un rêve
  Issu des eaux, planche de salut des mouettes et cormorans.
Le ciel chargé de nuages ombrés, lui fait une cour sans tr
êve.


La bête rugissante gronde dans les profondeurs océaniques
Savamment dirigée par les influences célestes et cosmiques…

Et les dauphins jouent parmi les lames aux reflets argentés,
Plongeant et replongeant en quête de quelques nourritures
Que par miracle, l’être divin leur a laissé en créant la nature.
Défiant la force de ce géant bleu toujours en mouvements,
Ils vont et viennent attirés par l’homme, suivant les courants
Sans méfiance, près des bateaux vont joyeusement danser.

      L’océan poussé sans cesse par les vents, s’enfle et se calme
Pour préparer sournoisement, l’assaut des jours suivants.
Seul l’oiseau, nargue et survole ce superbe univers marin
Où le feu du ciel disparaît en saluant l’astre du couchant

,
Pour revenir triomphal, illuminer le bleu de l’azur au matin.
Devant cette incommensurable force, quelles sont nos armes?

 

Moi et mes Dauphins

Images et Poemes:TOI MON DAUPHIN

 

Nos Amis les Dauphins

nos amis les dauphins
Nous aimons voir sauter les dauphins
C’est magique dommage il y a une fin
A cette beauté naturelle
Qui s’estompe une fois qu’ils sont trop fatiguerLes dauphins sont si tendre si beau
Il vive dans cet océan bleu
Leurs habita est la bas
Le dauphin n’est pas méchant enfin je crois pas

Dauphin, dauphin nage tranquillement
Dans les profondeurs des océans
Ne vient pas te faire tuer
Parfois a cause de braconnier

Bon courage les dauphins
Dans votre vie qui continue jusqu  à la fin
Un seul regard sur nous
Et déjà notre joie est au rendez-vous

Vous les dauphins
Soyez heureux sans fin
Au abord des humains
Qui ne vous veulent pas que du mal

Sirène et Dauphin

 

Sirène et dauphin

J’étais un voltigeur dans la mer solitude
Jouant de la vague m’amusant des courants
Ricanais d’Eole libéré des grands vents
Je découvrais le monde à toute latitude

Des sombres profondeurs aux rayons chauds ardents
Je chantais languissante la passion des amants
De ce prince lointain qui se faisait absent
Dans les flots incertains des tempêtes et du temps

Au cœur des océans le monde est sans pareil
Je nageais vers l’ouest à la lumière du jour
Repartais à l’envers au point de non retour
Pour entrer dans la nuit attendre le sommeil

Ce fut un soir sans lune que vint l’enchantement
Un appel mélodieux plus fort que tous les vents
Qui laissa apparaître le roi des océans
Terriblement blessé il glissait doucement

Sans connaître l’amour j’allais libre joyeux
Sans penser un instant qu’à l’écoute d’un chant
La beauté le sublime arrêtèrent le temps
Quand la belle sirène apparut à mes yeux

Nageant à sa rencontre et à contre-courant
Je le pris dans mes bras l’entourant tendrement
La chaleur de ma peau sur sa peau l’apaisant
Il se mit à bondir du plus beau des élans

Ensorcelé par tant de marine beauté
Envoûté par cette créature bleutée
Sachant que rien en elle n’était poisson
Etait-elle un ange était-elle un démon

Et c’est depuis ce jour qu’on aperçoit l’été
Ce merveilleux dauphin dans les vagues légères
Un cœur sur le flan, cicatrice tatouée
D’écailles de sirène brillants en pleine lumière

Les flots depuis sans cesse me ramènent à elle
J’écoute son chant et ses mots m’émerveillent
Elle est ange ou démon elle est douce sirène
Et chacun de ses chants est une île lointaine.

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :